Info

Trio Jonathan Turgeon avec Alex Dodier au FIJM 2018. Photo Benoît Rousseau.

Pianiste de la relève de la scène jazz montréalaise, Jonathan Turgeon s’est rapidement fait remarquer par sa créativité et sa dextérité. Alliant une solide maîtrise de la tradition, un bagage classique et une volonté d’éclater les frontières entre les styles, il affirme à travers ses compositions une identité très personnelle. Une de ses pièces a d’ailleurs remporté le prix Étoiles Stingray au Festival international de jazz de Montréal 2018, soit Kick la canne, extraite de Les rêves errants (2017), 2e album du Trio Jonathan Turgeon.

« Jonathan Turgeon trace de superbes lignes mélodiques (…). Certainement l’un des plus brillants [pianistes] de cette jeune génération. »  - Christophe Rodriguez, blogue SortiesJazzNights, 4 mai 2017. 
« L’épave nous amène dans une ambiance plutôt vaporeuse, qui s’emballe quand même au milieu du morceau, tout comme la pièce titre, alors que Kick la canne est beaucoup plus escarpée comme composition (…). Oui, le jazz d’ici va bien! » - Nicolas Pelletier, blogue RREVERB, 22 mai 2017

Avec Hugo Blouin à la contrebasse (MAZ, Charbonneau ou les valeurs à’ bonne place) et Jean-Philippe Godbout à la batterie (Gazoline), le Trio Jonathan Turgeon présente sur scène les compositions de jazz moderne aux influences rock et classique des Rêves errants, nominé en 2017 aux Prix Opus et au GAMIQ, dans la catégorie Album jazz de l’année.

Laissant une place centrale à la créativité des musiciens, il donne vie à une musique singulière où l’écriture et l’improvisation se confondent. Avec la participation spéciale du saxophoniste Alex Dodier (Shpik, Bellflower), le groupe dégage une énergie captivante qui groove et qui respire au fil des huit segments des Rêves errants.

« Un groupe extraordinaire. » - Stanley Péan, Dessine-moi un été, ICI Radio-Canada Première, 1er juillet 2018. 
« Un disque époustouflant, avec grâce et puissance (...). Ça donne tout un kick! » Jean-François Côté, Boréale 138, ICI Radio-Canada Première, 21 avril 2017 
« L’album témoigne d’un solide savoir-faire musical (...) et se laisse écouter comme une ambiance parfaite. » Frédéric Cardin, ICI Musique, 4 mai 2017

Depuis sa formation en 2012, le trio s’est produit dans plusieurs lieux de la culture à travers le Québec, de Sherbrooke aux Îles-de-la-Madeleine, en passant par Trois-Rivières et bien sûr Montréal, où on peut l’entendre fréquemment dans divers lieux du jazz, tels le Upstairs, le Dièse Onze et le Resonance Cafe. En 2018, il participe au FIJM et au Grand Prix du Festijazz de Rimouski, où il s’était également fait remarquer en 2013. Cette même année, il participait à la finale de Jazz en rafale.